logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26.04.2012

GUERNICA

Date : 26 avril 2012
Catégorie : Impression - opinion

Guernica est une des œuvres les plus célèbres de Pablo Picasso. Peinte à Paris après le bombardement de la ville de Guernica le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, elle devint un symbole de la violence de la répression franquiste avant de se convertir en symbole de l'horreur de la guerre en général.
Toile monumentale s'apparentant à un puzzle aux formes démantelées caractéristique du cubisme, elle est initialement commandée pour décorer le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937 et est exposée au musée de la Reine Sofia à Madrid.

26_avril_lexpress.jpg

image : L'Express - REUTERS/Vincent West
Dans le village de Gernika, au Pays basque espagnol, on peut voir une reproduction du tableau, en céramique.

Consigne : parlez d'une œuvre d'art et de l'émotion qu'elle vous a suscitée

Commentaires

Du plus loin que je me souvienne elle était là sur la cheminée, non sur le long buffet ouvragé aux motifs lourds et tarabiscotés ...Mais déjà la mémoire me joue son tour habituel, celui du temps. Cette statuette, ce cuivre aux couleurs de bronze patiné, ce petit buste rigolard, je ne peux l'avoir connu depuis toujours.
C'est une représentation satyrique de la république, du sculpteur sur métaux André Lavrat, un Orléannais original et touche à tout qui passa de la gymnastique au cirque, du cirque à l'art du fer en fusion, une technique de sculpture par la soudure à l'arc.
La sculpture représente une tête de femme, une grosse bouille ronde avec un cheveu à la nimbus, dressé sur son crâne, en point d'interrogation. Haute d'une quarantaine de centimètres, elle porte une annotation à sa base, un titre : "Innocente 5".
Innocente est une tirelire une tirelire à fonds perdus, son cou est si étroit que jamais une pièce placée dans cet objet ne peut en ressortir et André Lavrat n'a jamais prévu que quoi que ce soit en sorte puisqu'elle ne présente pas la trappe cachée qui permet d'extraire le bien confié à ses soins.
La naissance de cette oeuvre remonte donc à la république cinquième du nom et son existence rappelle à chacun que ce sculpteur fut sa vie durant à la recherche de la fortune.
On rencontre une oeuvre d'art comme on rencontre un humain, même si l'on s'en défend, la première impression est toujours celle qu'on retient.
En arrivant chez l'artiste que je voyais régulièrement, j'étais regardée avec malice par cette bonne bouille de métal satiné, et son immense sourire réjoui me charmait... Comment décrire la complicité qui d'un regard naissait entre nous ? Ces yeux de métal ronds semblaient me dire, nous nous sommes reconnues, te voilà, je t'attendais.
J'étais toujours frappée en passant ma main amoureusement sur les courbes de son crâne de trouver le métal froid sous mes doigts, il aurait dû être tiède et vivant et jamais je ne me fis au contact glacé de cette Innocente au sourire chaleureux.
Fallait il faire de cette oeuvre la représentation des sentiments d'André Lavrat envers la fiscalité et la gestion des finances de son pays, je ne le sais, est ce pour cette raison que les amis et fréquentations de l'artiste avaient des sentiments si divers envers elle, la question reste posée. Maintenant, André est loin dans la joie que je lui souhaite parfaite, il ne nous en dira plus rien.
Innocente a déménagé, elle habite maintenant sur une étagère, son buste repose calmement dans mon bureau et elle garde pour moi son sourire enchanté.
Cette belle boule accroche la lumière de ce bureau sur la courbe qui délimite et représente ses sourcils et l'arrondi de son visage, en un relief en coeur, tout à fait charmant, son cheveu unique est toujours dressé vers ce ciel ou son créateur s'est réfugié et, antenne mystique, il me relie à lui. Parfois, le visage de l'artiste vient se poser sur celui de l'oeuvre et c'est alors que la joie de la contemplation est balayée par la nostalgie du souvenir.
Alors je me lève, j'attrape la chère statuette par ses deux oreilles filiformes et je l'attire dans mes bras, doucement les yeux humides, je caresse les courbes douces et froides et mon coeur s'en va vers un buffet aux lourdes sculptures tarabiscotées, et là, je retrouve André L. et sa famille, je l'écoute longuement raconter une vie peu banale, une vie riche d'aventures que je n'ai pas partagée.
Et puis, je la repose sur son étagère, je soupire, chassant d'un souffle d'air tiède l'amertume et le chagrin, je regarde Innocente qui me regarde, elle me sourit en me disant ça y est, tu es revenue, ça va, je t'attendais.
Je lui fais un clin d'oeil complice et je retourne vers mes activités.
J'ai 65 ans, Innocente un peu moins que moi, notre complicité ne s'est jamais démentie, et dimanche 6 mai, avant d'aller voter, je la regarderai longuement ma si belle République... Comme avant chaque scrutin, je la fixerai en pensant vais je bien faire ?
Tout en elle me dira : "vas y fais comme tu veux j'en ai vu d'autres, et même si mon cheveu est dressé sur ma tête cela ne m'empêchera pas de garder mon sourire, je t'attends mon amie, reviens vite."
J'ai choisi de vous raconter cette relation particulière avec cette oeuvre inconnue qui me parle,vous ne la connaissez pas car son père est peu connu, même si certaines de ces oeuvres figurent dans des catalogues d'art contemporain. J'en suis la dépositaire. Une autre oeuvre de cet artiste est chez moi, mais mes sentiments sont si forts là aussi que je n'aurais pu vous en parler sans verser une larme. C'est un auguste entrant en piste, et cet auguste là, du plus loin que je me souvienne, je l'appelais papa.

Écrit par : josette | 28.04.2012

"fais comme tu veux j'en ai vu d'autres, et même si mon cheveu est dressé sur ma tête cela ne m'empêchera pas de garder mon sourire, je t'attends mon amie, reviens vite."
Belle pensée d'une oeuvre sur nous autres, simples humains !

Écrit par : JPB | 28.04.2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique