logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13.09.2012

Souvenirs de plage

Date : 13 septembre 2012

Catégorie : souvenirs

consigne,atelier,écriture

Consigne : un château de sable, une baignade en mer : peut-être les premiers, peut-être les derniers ?

00:05 Publié dans 09-Septembre, Souvenirs | Commentaires (4)

Commentaires

Quand j'étais petit garçon, le docteur a déconseillé à mes parents de passer les vacances à la mer. Une histoire d'iode, je crois. Alors tous les étés se consommaient dans la montagne.

Devenu plus grand, à peut-être treize ou quinze ans, j'ai pu aller voir cette grande bleue, tant espérée. Après la découverte de cette étendue d'eau à perte de vue, ce fut la première baignade dans l'eau salée, et surtout la première tasse que j'ai bue.
Aujourd'hui, que mes tempes se dégarnissent, je regarde les enfants s'amuser sur le sable ou dans les flots. Je les admire et les envie, car je n'ai jamais eu ni premier, ni dernier château de sable. Quant à la baignade, elle m'a davantage laissé le goût d'un mauvais souvenir que d'un jeu amusant.

Écrit par : Robert Faune | 13.09.2012

Une belle évocation des regrets. Mais peut-être avez-vous de jolis souvenirs venus de la montagne ?

Écrit par : Jean-Patrick | 15.09.2012

J'avance sur la plage caillouteuse un petit seau dans une main et une pelle dans l'autre, fascinée par la frange d'écume qui vient doucement mourir à mes pieds en gais clapotis. Dans mes sandalettes en toile blanche, mes orteils se rétractent, surpris par l'eau froide qui s'insinue dans mes chaussures.
En riant, je bats en retraite, poursuivie par le noroît qui dépose sur mes lèvres un goût de sel, me saoulant d'iode et d'embruns. Les baigneurs ont déserté la mer, seuls quelques téméraires affrontent les vagues.
Je décide de partir en exploration, pas bien loin, juste pour aller admirer ce château branlant mi-grève mi-galets qu'un bâtisseur a abandonné, l'esprit vagabond, je dépasse trois parasols, deux cabines de bain, accomplissant un périple pour contourner les corps allongés.
Magnifique, un cerf-volant s'élève au-dessus de ma tête et virevolte au gré du vent. Amusée, je brandis ma pelle et cours sur la plage derrière ce leurre qui me semble si proche, et qui fantasque reprend son envol. Piquant vertigineusement vers le sol, le cerf-volant a brusquement disparu de l'horizon, déçue, je le cherche vainement quand, soudainement je prends conscience de mon éloignement.
Je ne reconnais plus rien, mes repères ont disparu. Etendus sur la grève tous les gens se ressemblent. Les parasols fleurissent à perte de vue sur cette grande plage.
Paniquée, je fonds en larmes et appelle maman à mon secours, attirant l'attention des baigneurs sur moi.
Des mains secourables me guident vers le poste de surveillance. Une voix nasillarde clame dans le porte-voix ;
-Nous demandons votre attention, une petite fille âgée de 5 ans se prénommant Françoise attend ses parents au poste de secours.

Plusieurs fois répété, l'appel s'éparpille aux sautes du vent. Dans leur chaise-longue, mes parents détendus échangent quelques mots, leur préoccupation est de tomber d'accord sur le but de la promenade qu'ils feront après la plage.
Soudain, le prénom Françoise résonne distinctement, déclenchant un réflexe unanime :- Mais où est donc la petite? Elle était là il y a un instant !
Branle-bas de combat, les sièges abandonnés gardent encore la forme des corps alanguis, mais les occupants sont déjà auprès de moi.
Malgré leurs gronderies affectueuses, j'entame avec force détails le récit de mon aventure
- Nous irons demain t'acheter un cerf-volant promet papa, et demain quel bonheur ! il reste 10 longs jours de vacances

Souvenirs de mes 5 ans sur la plage de Cayeux sur Mer

Écrit par : f.jegou | 15.09.2012

Au moment d'arrêter l'ordinateur, il me prévient d'un nouveau texte sur le blog.
Quel plaisir de vous lire, Françoise. A chaque tentative, la création est plus longue, plus ample, plus profonde.
Bientôt une nouvelle de plusieurs écrans, un roman de plusieurs pages. Bientôt une histoire totale de vos souvenirs mariés à votre imagination.
Bravo.

Écrit par : Jean-Patrick | 15.09.2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique