logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25.02.2012

ODE À L'ALATERNE

Date : 25 février 201280.png

Catégorie : Poésie

Consigne :

Dans le calendrier républicain, le 25 février est dénommé "jour de l'alaterne".

 

Composez une ode à l'alaterne.

 

Si vous ignorez ce mot, ne le contrôlez qu'après avoir produit votre texte.

00:05 Publié dans 02-Février, Poésie | Commentaires (0)

17.02.2012

PIERRE-JAKES HÉLIAS

Date : 17 février 2012

Catégorie : Poésie

Consigne :

cheval.jpgPierre-Jakes Hélias a vu le jour en Bretagne le 17 février 1914 ; son œuvre maîtresse est "le Cheval d'orgueil".


Composez un poème à l'intention de l'animal qui est ou fut votre fidèle compagnon à travers les épreuves. Si vous n'avez jamais eu un tel ami, imaginez-le et idéalisez-le.

00:05 Publié dans 02-Février, Poésie | Commentaires (0)

10.02.2012

ACADÉMIE FRANÇAISE

Date : 10 février 2012

Catégorie : Poésie

Consigne :academie.jpg

Le 10 février 1635 est une date marquante pour les Immortels, puisqu'il s'agit de la fondation officielle de l'Académie française !

Depuis ce jour, le règlement prévoit : "l’acte de candidature se fait par simple lettre adressée au Secrétaire perpétuel".


L'heure est arrivée pour vous d'adresser une missive à Mme Hélène Carrère-d''Encausse et solliciter votre admission.

Pour donner meilleur air à vos propos malins,
vous formerez ce voeu en beaux alexandrins !

00:05 Publié dans 02-Février, Poésie | Commentaires (0)

02.02.2012

JAMES JOYCE

Date : 2 février 2012

Catégorie : poésie

Consigne : James Joyce est né le 2 février 1882 à Dublin (Irlande)

james-joyce.jpg

 

Il n’y avait plus d’espoir pour lui désormais : c’était la troisième  attaque.  Chaque  soir  je  passais  devant  la maison  (c’était au  temps  des  vacances)  et  j’observais le  carré  de  lumière  de  la fenêtre : chaque soir je le trouvais éclairé, de même, faiblement et  uniformément. S’il  était  mort,  pensais-je,  je  verrais  le  reflet des cierges  sur  les  stores  assombris,  car  je  savais  que l’on  doit poser deux cierges à la tête du mort. Il me disait souvent : « Je n’ai plus pour longtemps à être de ce monde », et je pensais qu’il ne faisait là que radoter. Maintenant je me rendais à l’évidence. Chaque  soir,  en levant  les  yeux  sur  la  fenêtre,  je  me  répétais doucement à moi-même le mot « paralysie ».

Les soeurs in "les gens de Dublin"

Ecrivez les vers pour un dernier au-revoir, avant l'ultime adieu.

 

Cliquer sur l'image ouvre la page consacrée à James Joyce, dans "guide-irlande.com"

00:05 Publié dans 02-Février, Poésie | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique